logo
CHARGEMENT DU SITE...

Faire un footing à Central Park, comme un vrai New Yorkais !

Courir à Central Park, c’est une idée qui me trottait dans la tête depuis bien longtemps, avant même mon départ pour New-York. Je me disais souvent qu’il fallait que j’aille courir là-bas tel un “bon vrai New Yorkais”. Et je l’ai enfin fait ! Julian, qui est un bon ami à moi mais aussi mon nouveau colloc depuis le départ de Fabien, est un habitué de cette pratique. Son kiff est de courir en fin de journée, même quand il fait déjà nuit. Je n’arrêtais pas de lui dire depuis plusieurs semaines déjà qu’il fallait que je vienne courir avec lui, mais sans jamais vraiment me décider à y aller. Sans doute déjà nostalgique de mon départ de New-York prévu pour le 2 novembre, et ne l’ayant toujours pas fait, j’ai décidé de lui proposer le 21 octobre dernier d’aller y courir le lendemain à la fin de la journée, histoire d’avoir le coucher de soleil. Étant prévu pour 19h, on décide de commencer notre run pour 18h. Nous avons par ailleurs profité de notre journée pour visiter des lieux pas encore visités de la ville, comme l’Université de Columbia mais aussi Harlem et Upper Manhattan, avant de nous rendre chez un ami habitant dans l’Upper East Side (Côté Nord-Est du parc) pour déposer nos affaires et nous changer avant de nous y rendre. Peu avant 18h, on marche tranquillement en direction du parc et on décide donc de commencer notre run au Butterfly Gardens of Central Park, un lieu situé également sur la côté nord-est de Manhattan, à E 102nd St.

Il est 18h. Chaussures lassées, playlist mp3 prête, l’application runstactic ouverte sur le téléphone, nous sommes désormais prêt à commencer notre heure de footing au cœur du plus grand parc de New-York. 3, 2, 1… Let’s go ! Nous commençons à courir doucement, le temps de nous échauffer. De nombreux coureurs sont également présents. Tout comme nous, ils profitent de la douceur de fin de journée pour faire un peu d’activité et profiter des derniers rayons de soleil. C’est agréable de courir avec cette température et avec un temps aussi parfait qu’il l’a été ce jour-là. Au fur et à mesure de notre course, le décor change constamment, passant des lacs, aux aires de plein air, aux terrains de baseball et aux paysages presque boisés. Nous entendons à peine l’atmosphère sonore de la ville, si ce n’est que quelques klaxonnes aux environs. Le soleil couchant laisse place à un magnifique spectacle de couleurs et les hauts gratte-ciel de la ville commencent également au loin à refléter sur leurs parois en verre les couleurs du ciel. La combinaison de tous ces éléments est parfaite pour pratiquer une activité pareille à cette heure. Je comprend réellement et soudainement pourquoi les New-Yorkais prennent plaisir à courir dans ce parc. On continue la course, nous sommes à la moitié du chemin. De nombreuses familles sont venues dans le parc pour se détendre avec leurs enfants avant la tombée de la nuit. Je suis la cadence de Julian, qui est presque étonné de mes performances, moi qui court bien moins souvent que lui. Quand je suis partant, c’est pas pour faire semblant ! La course se termine à la fin du coucher de soleil au bout de 52 min de course. Le soleil est déjà partit, le ciel laisse place à la nuit et à ses étoiles. C’est avec une belle ampoule sous mon pied gauche (merci mes chaussures) que je termine ma course avec Julian. La fatigue est tout de même là, même si j’étais partant pour refaire la moitié du parcours. On prend le temps de se reposer avant de récupérer nos affaires et reprendre le métro pour retourner en direction de Brooklyn. Cette belle expérience New-Yorkaise touche à sa fin et on regrette presque de pas avoir essayé avant. Mais je l’ai fait, j’ai couru à Central Park ! Un souvenir de mon séjour à New-York à jamais ancré en moi et je suis heureux d’avoir pu vivre cela. Retrouvez par ailleurs ci-dessous le résultat des performances de mon ami Julian et moi. Plutôt pas mal, non ?

Parcours parcouru dans Central Park au cours de notre séance.

 

 

Après près d’une heure de course, le temps des résultats.

 

Et toi, si tu vas à New-York, qu’est-ce que tu aimerais faire ?
CATÉGORIES :
USA Voyage
Aymeric Picot
Je m'appelle Aymeric, j'ai 21 ans, je suis de Cherbourg (50) et je suis actuellement un photographe et vidéaste indépendant sur la région Normandie. Je suis un grand passionné par le voyage, la nature et l'art. Très concerné sur l'importance de capter les instants présents, mais aussi convaincu de l'impact que peut avoir les vidéos pour faire changer les choses, j'ai décidé de me lancer pour faire de ma passion un plaisir quotidien.

Laisser un commentaire.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

OFFRE : -25% sur toute la boutique pour l'achat d'une photo avec le code "NOEL25" ou -50% sur votre deuxième photo avec "JOYEUXNOEL" ! Ignorer